Comment bien vous préparer à vos sports d'été préférés

Mon entrainement

Publié le 5 avril 2018
Par Philippe Morvan

Avec le réchauffement printanier qui s’installe, plusieurs entrevoient déjà de reprendre leurs activités extérieures favorites. Que vous soyez un amateur de course à pied, de vélo de route ou de tout autre sport, les quelques conseils suivants vous aideront à mieux reprendre vos activités saisonnières.


Commencez progressivement votre entrainement spécifique

Comme dit le proverbe : « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Une préparation physique adéquate vous permettra non seulement de reprendre facilement vos activités sportives, mais aussi de limiter vos risques de blessures. Naturellement, une préparation physique se fait plusieurs semaines à l’avance. Dans un monde idéal, vous avez su maintenir un niveau d’activité physique suffisant tout au long de l’hiver. Sinon, il pourrait être judicieux de commencer le plus rapidement possible afin que vous soyez prêt le moment venu.


Exemple : le vélo de route

Comme les blessures chroniques les plus fréquentes sont liées à une surutilisation de certains groupes musculaires (impliquant principalement le genou, la hanche ou le dos), voici quelques conseils qui pourraient vous être bénéfiques lors de votre préparation physique :

  • Prenez le temps d’étirer régulièrement les muscles de la hanche (quadriceps, iliopsoas et ischio-jambiers) ainsi que certains muscles du tronc et du haut du corps tels que les pectoraux, les abdominaux et le grand dorsal.
  • Renforcez les muscles du dos (principalement le trapèze médian, les rhomboïdes et les érecteurs du rachis) et de la ceinture abdominale (transverse, abdominaux et obliques).
  • Redoublez de prudence lors de votre préparation physique si vous avez une bonne capacité cardiovasculaire. Une préparation inadéquate pourrait faire en sorte que vos muscles et articulations ne soient pas en mesure de tolérer le volume d’entrainement ou l’intensité que vous leur imposerez.
  • Commencez votre préparation par des exercices d’intensité faible à modérée et augmentez progressivement votre volume d’entrainement. Vous pourrez par la suite augmenter graduellement l’intensité.

Quelques conseils supplémentaires

  • Bien que la température extérieure soit plus clémente, assurez-vous de porter des vêtements adéquats en fonction des conditions météorologiques. De plus, avant d’acheter une nouvelle pièce d’équipement, vérifiez qu’elle est adaptée à vos besoins et qu’elle convient aux activités que vous comptez pratiquer.
  • Hydratez-vous suffisamment avant, pendant et après chaque séance d’entrainement.
  • Laissez le temps à votre corps de bien récupérer d’un entrainement difficile. Cela vous aidera à prévenir le surentrainement. Si vous vous entrainez presque tous les jours, que vous êtes épuisé et que vous avez de la difficulté à terminer un entrainement généralement facile ou encore si vous éprouvez des douleurs musculaires ou articulaires persistantes, c’est généralement signe qu’il est temps de prendre quelques jours de repos.

Pour obtenir plus de conseils, n’hésitez pas à venir consulter nos entraineurs personnels disponibles pour vous aider.

Bon entrainement!

Philippe Morvan
Kinésiologue, superviseur de l'entrainement