TENDANCE : pleins feux sur les aliments fermentés

Saveurs et nutrition

Publié le 27 février 2020
Par Isabelle Huot

Si la fermentation était jadis utilisée comme méthode de conservation, elle est aujourd’hui au cœur des tendances. Le miso, le kombucha, le kimchi et le tempeh sont plus populaires que jamais.

 

Certains aliments sont fermentés par des bactéries (naturellement présentes ou ajoutées). C’est notamment le cas du kimchi, de la choucroute, du yogourt et du natto. D’autres sont fermentés par des moisissures (tempeh, fromage bleu, saké), d’autres par un duo de bactéries et levures (kéfir, kombucha) et enfin, d’autres par uniquement des levures (vin, bière). Le gout et la texture des aliments fermentés sont complètement différents des aliments d’origine.

 

Fermentation et santé

Bien que la consommation d’aliments fermentés semble avoir un effet positif sur la santé intestinale ainsi que sur le système immunitaire, davantage de recherches sont nécessaires pour confirmer ces hypothèses. Point positif : la prédigestion effectuée par les bactéries permet de rendre l’aliment plus digeste (le lactose devient notamment plus facile à digérer). La fermentation permet d’augmenter la biodisponibilité de certains nutriments contenus dans les aliments et génère des sous-produits bioactifs (antioxydants, molécules antiinflammatoires, modulateurs du système immunitaire). Tenterez-vous de les mettre au menu?

 

Isabelle Huot
Docteure en nutrition et porte-parole du programme de perte de poids Kilo Cardio