Stress et gain de poids

Saveurs et nutrition

Publié le 1 octobre 2018
Par Isabelle Huot

Le stress fait partie de nos vies. Bien géré, il peut être bénéfique, mais plusieurs vivent avec un stress chronique qui entrave leur qualité de vie. Si le stress affecte le sommeil et peut nuire à la santé, peu de gens savent qu’il trouble aussi l’équilibre alimentaire.

 

En période de stress, notre corps subit un déséquilibre hormonal. Plusieurs études démontrent qu’il existe une relation entre le stress et l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC). Le déséquilibre hormonal se manifeste par une hausse des concentrations d’adrénaline et de cortisol, ce qui stimule l’appétit et engendre des envies d’aliments riches en sucre et en gras. L’excès alimentaire mène inévitablement à un gain de poids corporel. On peut notamment observer que les étudiants en période d’examen ont tendance à manger davantage et à prendre du poids. La consommation de certains aliments rehausse la sérotonine en circulation, soit le neurotransmetteur responsable du bienêtre.

 

En consommant chaque jour des produits céréaliers à grains entiers, nous sommes plus détendus, et les fringales sont limitées. De plus, les aliments ne doivent pas servir à apaiser une émotion. Plusieurs perdent le contrôle de leur prise alimentaire lorsqu’ils sont anxieux ou stressés. À ce sujet, le livre Cessez de manger vos émotions, publié aux Éditions de l’Homme, est une ressource de choix pour aider à retrouver une relation harmonieuse avec les aliments.

 

Le fait d’exercer une activité physique régulière permet aussi de générer des endorphines, lesquelles favorisent la relaxation.

Isabelle Huot
Docteure en nutrition et porte-parole du programme de perte de poids Kilo Cardio