Qu’est-ce que l’intolérance alimentaire?

Saveurs et nutrition

Publié le 22 octobre 2019
Par Isabelle Huot

On distingue l’intolérance de l’allergie par la réaction métabolique induite lors de la consommation de l’aliment. Alors que l’allergie entraine une réaction du système immunitaire pouvant mener à de graves symptômes, l’intolérance désigne une difficulté ou une incapacité à digérer un aliment ou une molécule. Puisqu’ils ne sont pas digérés adéquatement, leur présence dans le système digestif peut entrainer différents symptômes et inconforts. Qui plus est, l’allergie alimentaire peut être provoquée par la consommation d’une très petite quantité de protéine allergène alors qu’il faut généralement une portion normale d’un aliment pour provoquer des symptômes d’intolérance.

 

Suis-je intolérant?

À l’époque où les exclusions alimentaires sont devenues une réelle tendance, plusieurs personnes s’autodiagnostiquent intolérants, sans savoir si c’est réellement le cas. Bien qu’il n’y ait pas de danger à exclure volontairement certains aliments, cela peut s’avérer inutilement complexe ou incommodant. Malheureusement, le diagnostic d’une intolérance est souvent complexe, surtout si les intolérances sont multiples.

 

Syndrome du côlon irritable

Lorsqu’un individu souffre de plusieurs intolérances alimentaires, il est possible qu’il s’agisse plutôt du syndrome du côlon irritable. Les problèmes de digestion et de malabsorption chroniques peuvent causer divers symptômes gastro-intestinaux : constipation, diarrhée, ballonnements, douleurs abdominales, etc. Une nutritionniste est la personne tout indiquée pour adapter votre alimentation et réduire les symptômes de manière importante. En excluant certains aliments, il faut s’assurer de les remplacer par d’autres au profil nutritionnel similaire et ainsi éviter les carences. Méfiez-vous des tests d’intolérances trouvés sur le Web : peu sont fiables!

 

Isabelle Huot
Docteure en nutrition et porte-parole du programme de perte de poids Kilo Cardio