Comment survivre au temps des fêtes

Saveurs et nutrition

Publié le 1 décembre 2019
Par Isabelle Huot

Comment survivre au temps des fêtes

 

Votre crainte de débordements alimentaires pendant la période des fêtes nuit-elle à la frénésie et au bonheur lié à ce moment? Est-ce que cette période de festivités et de moments passés en famille est devenue, au fil du temps, une source de stress et d’anxiété pour vous? Si vous répondez à ces questions par l’affirmative, vous n’êtes pas seul! Pour plusieurs, le temps des Fêtes rime avec excès et culpabilité. Est-ce possible de lâcher prise et de se reconnecter avec la joie du moment? Voici quelques astuces.

 

  • Adoptez l’alimentation intuitive

La période des Fêtes ne dure que deux semaines. Pourquoi donc ne pas profiter du moment en pleine conscience? Facile à dire! Voici mes conseils :

 

  • Écoutez votre corps : mangez quand la faim est présente, cessez lorsque vous êtes rassasié.
  • Savourez les aliments, prenez votre temps pour les déguster et appréciez les saveurs si réconfortantes.
  • Adieu aliments interdits! Ces interdictions leur donnent justement du pouvoir et de l’attraction. Tout est une question de quantité et de fréquence. Et n’adoptez surtout pas la pensée tout ou rien. Ce n’est pas parce que vous avez mangé une tarte que votre journée est gâchée!

 

  • Prenez une collation

Vous croyez que le fait de limiter les calories durant la journée est une stratégie efficace? Détrompez-vous! Si vous arrivez à la fête l’estomac vide, vous succomberez probablement à toutes les tentations. Il est préférable de prendre une collation avant le party pour calmer votre appétit. Il est beaucoup plus facile d’être à l’écoute de nos signaux corporels lorsque notre faim est modérée.

 

  • Bougez

Les vacances du temps des Fêtes vous permettent d’avoir davantage de temps libre? Sortez les skis, les raquettes ou les patins… allez prendre l’air!

 

  • Modérez votre consommation d’alcool

En plus d’être calorique, la consommation de boissons alcoolisées inhibe vos signaux de faim et de satiété. Certaines études démontrent que les apports alimentaires sont supérieurs chez les sujets ayant consommé des boissons alcoolisées par rapport à ceux qui n’en consomment pas! Votre gourmandise refait-elle surface après 2 ou 3 verres de vin? La modération contribuera à limiter vos fringales tout en prévenant les migraines du lendemain!

 

Isabelle Huot
Docteure en nutrition et porte-parole du programme de perte de poids Kilo Cardio