Les bienfaits du lait au chocolat

Lait au chocolat

Publié le 25 novembre 2015
Par Mélanie Olivier

Plusieurs études ont démontré les bienfaits de la consommation de lait au chocolat comme boisson de récupération après l’effort. Par contre, outre le fait que celui-ci contient un ratio optimal en protéines et en glucides, qui permet une réparation des tissus endommagés et un renouvellement du glycogène musculaire après l’exercice, connaissez-vous les autres avantages qu’il procure aux sportifs?

  1. Le lait et le lait au chocolat contiennent des protéines de lactosérum (le fameux petit-lait ou « whey ») et de caséine dans une proportion qui favorise une digestion et une absorption plus lentes, entraînant une augmentation prolongée de la concentration d’acides aminés dans le sang.
  2. Ils fournissent du liquide et des électrolytes, comme du sodium et du potassium, perdus par la sueur lors d’efforts physiques, ainsi que du calcium, du magnésium, du phosphore et de la vitamine D qui favorisent une bonne santé générale des muscles, des os et du système cardiovasculaire.
  3. Des recherches cliniques en nutrition sportive portant sur le lait ou le lait au chocolat consommé après l’exercice (ciblant notamment des haltérophiles qui s’entraînent en résistance) ont révélé que ces boissons procurent un gain plus important de la masse maigre (dont la masse musculaire) et une diminution plus importante de la masse adipeuse comparativement à des boissons de soya ou d’autres boissons pour sportifs riches en glucides seulement. D’ailleurs, une étude effectuée auprès de jeunes femmes actives, pendant huit semaines, a démontré qu’un programme d’entraînement en résistance combiné à une récupération post-exercice avec du lait au chocolat (écrémé ou 2 % M.G.) procurent des effets positifs sur la force musculaire, le gain de masse musculaire (+ 3 %) et la diminution du pourcentage de masse adipeuse (- 3 %).
  4. D’autres études continuent de démontrer le potentiel du lait au chocolat en tant que boisson de récupération contribuant à la performance physique lors de séances ultérieures en endurance. Par exemple, selon une étude publiée dans le journal Medicine & Science in Sports & Exercise, des coureurs ont pu courir 23 % plus longtemps lors d’une seconde séance et ont démontré 38 % d’augmentation des marqueurs de renforcement musculaire en consommant du lait au chocolat après l’effort comparativement à une boisson sportive contenant le même nombre de calories. Une autre étude a aussi indiqué que des cyclistes ont pu rouler 51 % plus longtemps à la suite de leur récupération au moyen de lait au chocolat.

En résumé, plusieurs recherches et avancées en nutrition sportive ont démontré que le lait au chocolat est une boisson efficace et simple à consommer au moment de la récupération post-entraînement. Il ne faut toutefois pas oublier de calculer cet apport énergétique dans l’apport total quotidien, car l’effort fourni doit être suffisamment intense pour nécessiter une boisson de récupération.

 

Pour discuter et obtenir du contenu exclusif sur la nutrition et l’activité physique, abonnez-vous à la page Lait au chocolat sur Facebook

Mélanie Olivier
Dt.P. M.Sc., nutritionniste/diététiste du sport et présidente de VIVAI : experts en nutrition.