Encourager la consommation locale!

Le saviez-vous ?

Selon le MAPAQ, si chaque Québécois ajoutait 30 $ d’aliments québécois à son panier d’épicerie chaque année, on augmenterait d’un milliard de dollars, en 5 ans, les revenus liés à la vente de produits alimentaires du Québec.

 

Un mouvement gagnant !

Le locavorisme présente plusieurs avantages :

  • Des aliments gorgés de nutriments ;
  • Des aliments plus savoureux ;
  • Un respect de l’environnement ;
  • Une économie locale plus florissante.

 

Manger local: tout simple !

En saison estivale...

  • On visite les producteurs locaux.
  • On s’abonne à des paniers de végétaux.
  • L’autocueillette est une activité parfaite qui permet de joindre l’utile à l’agréable !
  • Si c’est possible, on se prépare un potager. Les jardins communautaires sont aussi une option intéressante !

 

À l’automne...

  • À vos fourneaux ! Ketchup aux fruits, confitures de fruits, sauce aux tomates, compote de pommes... on fait des réserves !
  • La congélation est une autre belle façon de prolonger la saison des récoltes. S’il n’est pas nécessaire de blanchir les fruits pour les congeler, on recommande de blanchir les légumes avant de les placer au congélateur. 

 

En saison hivernale, comme en tout temps...

  • Les supermarchés offrent plusieurs produits, frais et sur les tablettes, portant la mention Aliments Québec.  
  • On s’inscrit à l’un de ces réseaux de distribution : les paniers bios Équiterre ou Les Jardins de la Montagne et les fermes Lufa.

 

Retour à la liste